Les Acauss’tages de Babel-Gum

Du 14 au 24 avril 2010 à Lalbenque (46)

JPEG - 59.6 ko Boîte à outils itinérante au service de la création locale, colporteur d’art et de culture, Babel-Gum s’est installé du 14 au 24 avril 2010 sur la commune de Lalbenque pour proposer un événement original : « Les Acaus’tages ».
Dix jours de programmation faisant la part belle à la découverte et aux croisements. Croisement des genres, des disciplines, mais aussi des amateurs et des professionnels, des générations, des publics...
Une programmation dense et variée à l’image du territoire.
Premier défi relevé : donner, à travers une programmation, un aperçu de la richesse et de la variété de la vie culturelle de Lalbenque, et plus largement, du Lot.
Cinéma, danse, cirque, théâtre, musique et arts plastiques, ce sont toutes ces disciplines qui ont été représentées sous la yourte de Babel-Gum. Avec pas moins de onze représentations et trois expositions permanentes, ce sont trente-deux artistes de Lalbenque, du Lot ou de Midi-Pyrénées qui ont pu montrer leur travail.
Parmi eux, seize artistes professionnels ou en voie de professionnalisation et seize artistes amateurs.
Autre aspect de la valorisation du territoire : la mise en avant des producteurs locaux. À la buvette de Babel-Gum, on sert du vin, de la charcuterie, du pain, du fromage et des légumes biologiques produits localement.

JPEG - 34.8 ko La Boîte à outils
Fidèle à ses missions, Babel-Gum a mis en place, en plus de la diffusion, un certain nombre d’outils au service de la création locale. Ainsi, les artistes Erwann Le Berre du théâtre du Harangueur et Nadia Gabard du collectif Dirty Print ont bénéficié d’une résidence de création d’une semaine. Le groupe A nos Amours a pu effectuer un enregistrement de qualité de son concert en vue d’une diffusion sur internet. Enfin, les spectacles ont été filmés par les membres de Babel-Gum, offrant ainsi aux artistes une possibilité de retour sur leur prestation.

Le colporteur d’art et de culture
En tant que colporteur, Babel-Gum collecte et diffuse des œuvres d’ici et d’ailleurs. La soirée courts- métrages a ainsi été l’occasion de faire découvrir au public Lalbenquois des travaux audiovisuels autour de l’animation produits un peu partout en France et absents des circuits de diffusion habituels. La présence du collectif Lotois Fume et Tue (courts-métrages et performances) a permis une mise en regard intéressante avec des productions plus locales. Outre la captation des spectacles, Babel-Gum s’est livré à deux autres types de collectage : un travail sur le sténopé et un projet participatif avec des habitants de Lalbenque.
Le sténopé est un dispositif optique simplissime permettant d’obtenir un appareil photographique dérivé de la camera obscura. L’installation à Lalbenque a été l’occasion pour nous de mener un travail autour de cette technique et de monter un petit laboratoire photo dans le Babel bus.

PNG - 118.5 ko Projet participatif
Dans un premier temps, des paroles d’habitants autour d’un endroit de leur choix de Lalbenque ont été recueillies. A partir de cette matière orale, Gwen Rio a rédigé quatre nouvelles fantastiques, construisant ainsi un voyage imaginaire au cœur du village.
Dernière étape, encadrée par un Jean-Yves Ménard, musicien de Lalbenque : l’enregistrement des écrits afin de constituer un document sonore qui sera ensuite diffusé sur Antenne d’Oc.

Visiter le Blog d’Alexa
qui avait exposé ses tableaux pendant l’installation à Lalbenque.